HECM
Connectez-vous ici :
HECM informe tous les étudiants à venir déposer leur mémoire de Licence et de Master au plus grand tard le 10 Mars 2017
  Etudier à HECM
  Témoignages
 
 Aide en ligne
 Suivez-nous !
Facebook Facebook
Twitter Twitter
 Statistiques
  1 connecté (0 membre)
  11 085 membres
  1 004 407 visites

Publié le : 06/05/2010

Réaménagement du calendrier scolaire : Des établissements privés réclament des compléments de scolarité


   Quelques jours après la prise de l'arrêté interministériel portant réaménagement des examens et concours scolaires et universitaires de l'année 2009-2010, certains responsables d'établissements privés font déjà pression sur les parents d'élèves afin que ces derniers complètent les frais de scolarité de leurs enfants.











A peine le nouveau calendrier des examens et concours de l'année académique 2009-2010 publié et déjà certains responsables d'établissements privés réclament des frais complémentaires aux parents d'élèves. La raison évoquée par ces promoteurs d'établissements est le prolongement de l'année académique 2009-2010 suite à la longue période de grève. Ceux qui sont assujettis à ces augmentations des frais de scolarité sont les élèves des classes d'examen. « On nous réclame 20.000 francs Cfa. On nous a dit que c'est pour payer les professeurs, puisse que le Bepc est reporté en juillet », a confié Morgane, élève en classe de 3ème dans un collège privé de Cotonou. L'autre stratégie adoptée par ces responsables d'établissement pour contraindre les parents d'élèves est l'instauration des séances payantes de travaux dirigés et de séances de révision. Ces séances prévues pour démarrer un mois avant les examens sont organisées aux heures ouvrables. Ainsi pour y participer certains établissements exigent aux apprenants une participation de 10.000 francs CFA. Approchés, certains promoteurs d'établissements qui requièrent l'anonymat ont estimé que c'est le seul moyen pour eux de faire face aux charges qu'engendre le report des examens scolaires notamment le Certificat d'études primaires (Cep), le Brevet d'études du premier cycle (Bepc) et le Baccalauréat. « Nous ne pouvons pas laisser les enfants à la maison, car le répit n'est pas une bonne chose. Comme au niveau des établissement privés, il n'y a pas eu de grève, nous avons évolué normalement Et déjà, fin avril ou mi mai au plus tard, les programmes seront terminés et nous voyons mal demander aux élèves de rester à la maison.», a déclaré un responsable d'établissement.

Pour les parents d'élèves, cette situation n'étonne guère, puisque selon eux, cette pratique est monnaie courante au sein de écoles et collèges privés. « Je m'attendais à ça. Chaque fois qu'il y a grève et que l'année scolaire est prolongée, certains établissements réclament toujours des frais supplémentaires. Et si, par mal chance tu ne paies pas, ton enfant est renvoyé », a confié un parent d'élève.









Source ( www.sonagnon.net)

HEAD Lines

  Tous les articles
  Sites classés
  Téléchargement